Concours 2020

Vous avez l'intention de vous inscrire à un concours…

Le Snec-CFTC de Bretagne vous accompagne et vous informe tout au long de votre projet professionnel, jusqu’à votre affectation de stage pour valider un concours. Vous trouverez dans cet article nombre d’informations et de rappels parfois très utiles. N’hésitez pas à prendre contact avec nos responsables 1er et 2nd degré.

Les informations ci-après sont accessibles en cliquant sur chaque thème abordé.

• Avec la loi du 12 mars 2012 relative à la résorption de la précarité, la seule voie d’accès à un emploi stable (contrat définitif) et à une rémunération sur une échelle de titulaire (PE, Certifié, PEPS ou PLP) est maintenant le Concours.

​➔ Le CDI n’apporte plus de réponse pour résorber la double précarité de l’emploi et de la rémunération.

• Si pour les concours externes, le titre requis reste le Master, le décret 2013-768 du 23 août 2013 oblige seulement à la licence pour les concours internes (CAER et 2nd concours)

Pour les instituteurs titulaires, d’être reclassés plus rapidement et dans de meilleures conditions sur une échelle de Professeur des Écoles (1er Concours Interne).
Pour les maîtres contractuels définitifs, de devenir Agrégés ou de changer de « corps » (PLP → Certifié).

Il convient de bien distinguer les concours de recrutement pour l’Enseignement Public et leurs transpositions pour l’Enseignement Privé. Selon que vous choisirez un concours « public » ou un concours « privé » correspondant, cela vous obligera à faire votre carrière dans l’un des deux secteurs d’enseignement : Public ou Privé sous contrat.

Selon que vous souhaitez enseigner dans un établissement privé sous contrat * ou dans un établissement public, il vous faut bien choisir votre concours…

À chaque type de « concours Public » :

Du 1er Degré ou du 2nd Degré,
Externe, 3ème Concours ou Interne

correspond un « concours Privé » :

Externe (CRPE ; CAFEP [CAPES/CAPEPS/CAPET/CAPLP]),
3ème CRPE ou 3ème CAFEP,
Interne (1er Concours Interne PE ou 2nd Concours Interne PE ; CAER [CAPES/CAPEPS/CAPET/CAPLP/Agrégation]),

qui se déroule à la même date, avec les mêmes épreuves et le même jury. Chaque concours a son contingent propre.
Sur le site du Ministère www.devenirenseignant.gouv.fr vous trouverez toutes les précisions utiles, ainsi que sur le BO n° 28 du 11 juillet 2019.
Pour préparer les concours, il est également judicieux de consulter le site : www.formiris.org.
Pour les Délégués Auxiliaires, l’Enseignement Catholique impose d’avoir « le pré-accord » et « l’accord collégial » (voir onglet plus bas) avant toute nomination.
* Les concours du Privé concernent conjointement les établissements catholiques sous contrat et les établissements sous contrat hors réseau enseignement catholique (Diwan).

Il ne s’agit pas d’un concours, mais des modalités des épreuves d’admissibilité de certains concours.
L’épreuve d’admissibilité consiste alors en un dossier de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle (RAEP) pour la plupart des concours (Internes ou CAER) du 2nd degré (sauf Agrégation, PEPS, CAPES Documentation et CAPES Éducation Musicale).
Consultez avec attention le site www.devenirenseignant.gouv.fr pour le contenu et la présentation du dossier, à respecter impérativement.
Les dossiers RAEP sont à envoyer pour le 29 novembre 2019.

Pour les contractuels définitifs

Les maîtres ayant ou ayant eu la qualité de maître contractuel définitif remplissent les conditions de titre ou de diplôme pour s’inscrire aux CRPE, CAPES, CAPET ou CAPLP (CAFEP ou CAER).

Pour les concours CAPET et CAPLP (CAFEP ou CAER)

Peuvent postuler sans condition de titres ou diplômes les candidats ayant ou ayant eu la qualité de cadre au sens de la convention collective de travail dont ils relèvent ou relevaient, justifiant de cinq ans de pratique professionnelle effectuée en qualité de cadre dans le secteur privé.

La pratique professionnelle peut avoir été acquise dans une spécialité autre que la spécialité choisie pour l’inscription au concours.

Pour le CAER CAPET ou CAER PLP, il faut en outre justifier de 3 ans de service dans un établissement privé.

Pratiques professionnelles pour le CAFEP-CAPLP

1 – Le concours est également ouvert, dans les sections « Professionnelles », aux candidats justifiant de 5 années de pratique professionnelle et possédant un titre ou diplôme sanctionnant un cycle d’études post-secondaires d’au moins deux années ou ayant bénéficié d’une action de formation continue conduisant à une qualification professionnelle de niveau III (BAC + 2).
2 – Dans les sections des « Métiers », le concours est ouvert aux candidats justifiant de 7 années de pratique professionnelle et d’un diplôme de niveau IV (Bac, …).

Sportifs de haut niveau – Mères et Pères de famille
Peuvent faire acte de candidature aux concours sans remplir les conditions de diplômes exigées :

– les sportifs de haut niveau.
– les mères de famille d’au moins trois enfants, qu’elles élèvent ou ont élevés effectivement. Aucune condition de durée pendant laquelle la mère de famille doit avoir eu la charge des enfants n’est imposée mais seuls les enfants nés viables sont pris en compte (un enfant est considéré comme né viable dès lors qu’il est inscrit à l’état civil, que cette inscription a été faite sur le registre des naissances ou celui des décès). L’existence d’un lien de filiation entre la candidate et les enfants n’est pas exigée. Cette condition s’apprécie à la date de la 1ère épreuve du concours.

Les dérogations accordées aux mères de 3 enfants sont étendues aux pères de 3 enfants, en conformité avec le droit communautaire sur le principe d’égalité de traitement hommes/femmes.

En application du décret n° 95-979 du 25 août 1995, peuvent candidater les personnes qui remplissent les conditions suivantes : appartenir à l’une des catégories de bénéficiaires de l’obligation d’emploi définies à l’article 27 de la loi du 11 janvier 1984, répondre aux mêmes conditions de diplômes ou d’équivalence que celles exigées pour les concours externes, présenter un handicap compatible avec les fonctions demandées, cette compatibilité étant appréciée par un médecin spécialisé agréé désigné par l’administration.
Le dossier de candidature doit comporter une lettre de motivation pour un emploi précis, un curriculum vitae détaillé, la photocopie des diplômes et le justificatif prouvant la qualité de Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi (BOE).
Une première appréciation des candidatures s’effectue sur dossier. La commission de recrutement s’assure que les candidats possèdent bien le profil requis et les aptitudes nécessaires pour les fonctions postulées. Les candidats dont les dossiers ont été présélectionnés sont ensuite convoqués à un entretien avec la commission de recrutement. À l’issue de ces entretiens, les candidats sont avertis de la décision définitive relative au recrutement.
Le contrat est passé pour une durée équivalente à celle de la période de stage, soit un an. Le maître est rémunéré comme Certifié 1er échelon (ou assimilé). La prise en compte des services antérieurs s’effectue seulement au terme de la période probatoire lors de l’obtention du contrat définitif.
Durant la durée du contrat, l’intéressé bénéficie d’actions de formation organisées conformément à l’article 6 du décret. Les éventuels aménagements de poste nécessaires sont réalisés, après avis du médecin de prévention, de façon à être effectifs dès la prise de fonctions. Un suivi personnalisé est mis en place, notamment pour vérifier que ces aménagements sont suffisants.
Au terme du contrat, trois possibilités : titularisation, renouvellement, non-renouvellement.
À l’issue du contrat, un entretien avec un jury est organisé afin d’apprécier l’aptitude professionnelle de l’enseignant.
Après cet entretien, et au vu de l’ensemble du dossier, si celui-ci est déclaré apte professionnellement à exercer les fonctions, il peut être « titularisé ». Dans le cas où l’enseignant n’a pas démontré de capacités professionnelles suffisantes, le contrat peut être renouvelé, une seule fois, pour une durée équivalente.
ATTENTION ! Posséder une reconnaissance de travailleur handicapé ne conduit pas à un recrutement systématique. Seuls les candidats qui possèdent le profil des postes à pourvoir peuvent être recrutés et ces recrutements doivent correspondre à des besoins de l’administration.
A noter que cette modalité d’accès est encore peu usitée.

Les candidats aux concours PEPS (Externe/CAFEP ou Interne/CAER), ainsi qu’aux concours PE (Externe ou 2nd Interne) doivent justifier de l’attestation d’aptitude au sauvetage aquatique et de l’attestation d’aptitude au secourisme.
Ces conditions s’apprécient lors de la publication des résultats d’admissibilité.

CAER-CAPES, CAER-CAPET, CAER-PEPS, CAER-CAPLP.

Ce sont les concours privés qui correspondent aux concours internes de l’enseignement public.

1. Ancienneté : 3 ans de service public (voir page 8) à la date de publication des résultats d’admissibilité.
2. Titres : Les candidats doivent justifier d’une licence à la date de publication des résultats
d’admissibilité.

Il faut noter quelques assouplissements :

✓ Pour le CAER-CAPLP : les titulaires d’un BAC + 2 peuvent se présenter.
✓ Pour le CAER-CAPLP dans les disciplines où il n’existe pas de diplôme supérieur : les titulaires d’un titre de niveau IV (Bac) ou de niveau V (BEP, CAP) peuvent se présenter.
o 3. Nomination : les lauréats justifiant de l’accord d’un Chef d’établissement d’Enseignement Privé bénéficient d’un contrat provisoire pour une période probatoire d’un an, puis d’un contrat définitif après validation.

Leur nomination se fait alors conformément à l’accord national sur l’emploi (priorité D).

CAFEP-CAPES, CAFEP-CAPET, CAFEP-CAPEPS, CAFEP-CAPLP

❖ 1. Ce sont les concours externes du 2nd Degré de l’Enseignement Privé qui correspondent aux concours externes de l’Enseignement Public. Ils sont donc destinés en premier aux futurs maîtres des établissements privés (ou à ceux qui, ayant moins de 3 ans de service public, ne peuvent s’inscrire au CAER).
Pour se présenter au CAFEP, aucune condition d’ancienneté n’est donc requise.

❖ 2. Le candidat doit justifier :

a. À la date de publication des résultats d’admissibilité : d’une inscription en M1 ou d’un titre pour s’inscrire en M2 ou d’une inscription en M2 ou être titulaire d’un M2 (ou titre équivalent).
b. En cas d’admission, pour entrer en période probatoire (contrat provisoire) : d’une inscription en Master 2 Métier de l’Enseignement, de l’Éducation ou de la Formation (MEEF) ou être titulaire d’un M2 (ou titre équivalent).
c. Pour l’obtention du contrat définitif (« Titularisation ») : d’un Master 2 (ou titre équivalent).

NB : les conditions ne s’appliquent pas aux candidats du CAFEP-CAPET ou CAPLP se présentant en se prévalant de la qualité de cadre du secteur privé ou aux candidats au CAFEP-CAPLP dans les disciplines d’enseignement professionnel.

❖ 3. La réussite aux épreuves entraîne l’inscription du candidat sur une liste d’aptitude. L’inscription sur la liste est prononcée par ordre alphabétique. Sur cette liste, les chefs des établissements privés sous contrat choisissent les candidats qu’ils proposent au Recteur pour un recrutement.
Les candidats inscrits sur la liste d’aptitude justifiant de l’accord d’un Chef d’établissement d’Enseignement Privé bénéficient d’un contrat provisoire pour une période probatoire d’un an, puis d’un contrat définitif après que leur aptitude au professorat aura été constatée par la délivrance du certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements d’enseignement privé sous contrat (CAFEP). Leur nomination se fait alors conformément à l’accord national sur l’emploi (priorité C).

Les Troisièmes Concours permettent aux salariés de droit privé (dont les personnels d’éducation, les documentalistes OGEC…) de passer un concours de recrutement pour devenir enseignants (Professeurs des Écoles ou Certifiés).

1. Les candidats doivent justifier de 5 années d’activité professionnelle rémunérées accomplies dans un cadre de droit privé.

Les périodes pendant lesquelles la personne est sous contrat de travail, doivent être prises en compte dans leur totalité, qu’elle exerce ou non effectivement ses fonctions. Toute période de congé doit être prise en compte, qu’elle soit rémunérée ou non (congé annuel, maladie, maternité, paternité, parental, formation, …).
Par-contre, les services d’enseignement rémunérés par l’État et les services publics ne peuvent pas être pris en compte.

2. Aucune Condition de titres ou de diplômes.

Attention ! Il existe deux types de Troisième Concours :

→ Pour le Public : Troisième Concours Professeurs des Écoles ou 3ème CAPES.
→ Pour le Privé : Troisième Concours accès à l’échelle de rémunération des Professeurs des Écoles ou 3ème CAFEP.

3. Nomination (Enseignement Privé) : voir point 3 du CAFEP

Vous pouvez vous présenter :

1)  A l’agrégation

a) Externe (du Public)

Conditions requises : avoir un master ou être rémunéré en qualité de Certifié/PEPS/PLP

 b) Externe spéciale (du Public)

Ce concours a été mis en place pour la 1ère fois en 2017 (décret 2016-656).
Il est ouvert aux titulaires d’un doctorat.

En cas de succès (1.1 et 1.2) :

✓ si vous êtes délégué auxiliaire, vous aurez l’obligation d’enseigner dans le Public.
✓ si vous êtes maître contractuel de l’enseignement Privé, vous pourrez opter pour le Privé sauf en cas de double inscription (voir ci- dessous).

2) – au CAER-PA
qui correspond au concours interne Agrégé de l’enseignement Public.
Conditions cumulatives requises :

a- avoir un contrat définitif
b- avoir un master ou être rémunéré en qualité de Certifié/PEPS/PLP
c- justifier de 5 ans de services d’enseignement ou de documentation à la date de publication des résultats d’admissibilité, les services publics antérieurement accomplis pouvant également être pris en compte

En cas de succès, vous devez rester dans l’enseignement privé sous contrat.

3) – en cas de double inscription (CAER-PA et Externe)

* Si vous réussissez au seul concours externe, vous serez obligatoirement affecté dans un établissement public.
* Si vous réussissez au seul concours CAER-PA, vous serez obligatoirement affecté dans un établissement privé.
* Si vous réussissez aux deux, il vous faudra choisir entre l’enseignement Privé (CAER-PA) et l’enseignement Public (Agrégation externe).

 Concours Externe CRPE : il est ouvert à tous (étudiants, délégués Auxiliaires…) sans condition d’ancienneté. Pour les conditions de titre, voir CAFEP.

 3ème Concours PE : voir point 3ème concours

 Second Concours Interne PE : il est ouvert aux délégués auxiliaires justifiant de 3 ans de service public, dont une année d’enseignement au moins effectuée dans un ou plusieurs établissements privés sous contrat. Les candidats doivent justifier d’une licence.
Ces conditions sont appréciées à la date de publication des résultats d’admissibilité.

 Premier Concours Interne PE : il est ouvert, sans condition de titre, aux maîtres justifiant d’au moins 3 années en qualité d’Instituteur Titulaire au 1.09.2019.

A noter que ces dernières années, les concours internes (1er et 2nd) n’ont pas été ouverts dans l’Académie de Rennes malgré des besoins importants pour le 2nd concours.

Conjointement ou antérieurement à votre inscription, il est indispensable de solliciter le pré-accord de la Commission Académique de l’Accord Collégial (C.A.A.C.) si vous souhaitez un emploi dans l’Enseignement Catholique.

Il convient de prendre contact avec la DDEC de votre diocèse ou de se rendre sur le site régional : https://www.devenir-enseignant.bzh/

L’accord national sur l’Emploi du 2nd degré prévoit des « droits et des devoirs » pour les enseignants.
À l’article 4.3.1, il est ainsi prévu que :
« Le maître délégué auxiliaire qui s’inscrit à un concours doit en avertir par tous moyens, contre récépissé, son chef d’établissement, au plus tard 15 jours après la date de clôture des inscriptions à ce concours.
Dans le cas où un maître délégué auxiliaire n’exerce pas à cette date, il doit transmettre l’information, par tous moyens contre récépissé, au Président de la Commission Académique de l’Emploi (CAE) :

Le maître délégué auxiliaire doit avertir le Président de la CAE de son admissibilité et de son admission. »
Il est judicieux d’en informer également le
Snec-CFTC Bretagne afin qu’il veille au respect des priorités lors des Commissions Académiques de l’Emploi (CAE) préparant la rentrée 2020.
En cas de succès au Concours de la session 2020, vous serez reclassé(e) Certifié/PLP/PEPS/PE au 1.09.2020 (administrative-ment et financièrement) avec la prise en compte de vos services antérieurs.
Le décret 2005.700 du 14 juin 2005 et les circulaires d’application précisent les conditions de nomination des lauréats des concours (CAFEP ou CAER) selon des priorités bien définies et, si besoin, dans le cadre d’un mouvement national, en l’absence de possibilité de nomination sur le plan académique.
Il faut également noter que la nomination lors de l’année probatoire n’est que provisoire, le service étant déclaré vacant à la rentrée suivante avec l’obligation pour le maître de postuler à nouveau sur les services mis au mouvement.

Vous pouvez vous inscrire à plusieurs concours distincts (sous réserve que les dates des épreuves soient compatibles et de remplir les conditions réglementaires ! …) :
Exemples :

CAFEP-CAPET et CAER-CAPL,
CAER-CAPET et CAER-CAPLP,
CAFEP-CAPLP et CAFEP-CAPES.

Vous pouvez vous inscrire à la fois au concours externe public et au CAER correspondant.
Mais si vous êtes reçu au seul concours externe public, vous aurez l’obligation d’enseigner dans le Public. Vous ne pourrez être nommé, ni être maintenu dans un établissement privé.
Si par-contre vous êtes reçu aux deux, il vous conviendra de faire un choix entre les deux voies, ce choix étant irrévocable.
Vous pouvez vous inscrire :

>  Au CAFEP et au CAER correspondant au même concours (exemple : CAFEP-CAPES et CAER-CAPES).
>  À plusieurs sections et / ou options du même concours (CAFEP ou CAER).
Vous ne pouvez pas vous inscrire à la fois :
> Au Concours Externe public et au CAFEP correspondant du Privé.
> Au Concours Interne du public et au CAER correspondant du Privé.